Comment Une Substance Plus Puissante Que la Morphine

Peut Être Bénéfique Pour le Corps et Sans Dépendance ?

On nous répète que les anti-douleurs et anti-inflammatoires sont dangereux pour nos organes en utilisation répétée et que les opiacées comme la morphine génèrent de fortes dépendances. Selon mon expérience avec des dizaines de milliers de clients qui souffrent du dos, la véracité de ces dangers m’a été confirmée à de nombreuses reprises.

Mais alors comment expliquer qu’il puisse exister une substance anti-douleur qui soit plus puissante que la morphine et qui soit à la fois bonne voire même très bonne pour l’organisme et ne génère pas de dépendance ?

N’est-ce pas difficile à croire ?

Tout à fait. J’avais moi-même beaucoup de mal à croire en la puissance de cette substance, jusqu’à ce que j’en fasse l’expérience moi-même !

La clef de cette question réside dans le fait que cette substance ne peut pas être administrée à un patient. En effet, c’est impossible. La caractéristique principale et mystérieuse des endorphines est que nous soyons incapables de les synthétiser en laboratoire et qu’elles ne fonctionnent donc que lorsque c’est votre propre cerveau qui les génère. Cette nature se trouve d’ailleurs dans leur nom : endo-rphines. Endo est utilisé pour « Endogène » qui signifie provenant de l’intérieur, provenant de soi-même.

Ce n’est que très récemment que les scientifiques ont découvert à quel point les endorphines jouent un rôle primordial dans notre vie. Ils se sont rendus compte que leur présence module la douleur de la même manière que la morphine (d’où le nom endo-rphine) mais de manière plus puissante encore ! De plus, ils ont découvert que les endorphines jouent un rôle central dans un sommeil de qualité, un appétit régulé, une humeur stable et positive, et pratiquement toutes les autres fonctions physiologiques de notre organisme.

Et vous ? Est-ce que vous apprécieriez avoir en permanence dans vos nerfs, dans votre cerveau et votre moelle épinière une quantité suffisante de cette substance qui semble miraculeuse et qui garderait vos douleurs sous contrôle tout en vous offrant une humeur enjouée et un sommeil mieux régulé ?

Selon les spécialistes, vous le pouvez si vous êtes en mesure de courir un marathon chaque jour. En effet, ils expliquent que seul un effort physique intense et prolongé est en mesure de déclencher suffisamment d’endorphines pour ne plus craindre la douleur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les marathoniens ne sentent plus la douleur dans leur muscle après la première heure de course : leur système nerveux est tellement baigné d’endorphines qu’ils n’ont tout simplement plus mal.

Si cette nouvelle ne vous fait pas plaisir, je vous comprends tout à fait. Peu de gens ont envie de devoir faire « un effort physique intense et prolongé » pour obtenir un soulagement. Et si vous souffrez du dos, l’idée même d’un tel effort physique à accomplir n’a aucun sens.

Heureusement, il existe un produit qui a été conçu pour commander au cerveau de relâcher une grosse dose d’endorphines d’une manière tout à fait passive. Je dois être franc avec vous et avouer que pour certaines personnes, le premier contact est parfois un peu délicat. En effet, il s’agit d’un matelas équipé de milliers de petites pointes qui ont été calibrées très précisément pour générer une stimulation nerveuse particulière quand vous allongez votre dos dessus. Mais les résultats sont tels que cela vaut vraiment la peine d’essayer. Cette stimulation nerveuse envoie au cerveau le message qu’il doit réagir et sa réaction est exactement la réaction souhaitée : baigner tout le système nerveux d’un torrent d’endorphines salvatrices. Après 10 minutes sur le Champ de Fleurs, vous vous apaisez en profondeur et vous entrez dans un état second. Les douleurs se dissipent, les tensions se relâchent, vos nerfs se détendent… C’est ce que j’appelle en termes poétiques : le parfum des fleurs. Vous vous sentez comme enivré par une substance qui n’est pas de ce monde…

Toute la beauté de ce produit et de ce procédé est qu’il faille traverser une petite période d’adaptation et des réticences initiales liées à toutes ces pointes qui impressionnent et qui font penser « Mon Dieu, je ne pourrai jamais ». Et pourtant, après quelques séances on se surprend à se prélasser avec plaisir sur ce Champ de Fleurs et à ne plus pouvoir imaginer la vie sans lui.

J’avais donc tord en disant “sans générer de dépendance” ! Mais votre dépendance ne sera plus liée à une ou plusieurs substances dont la consommation vous intoxique et vide progressivement vos réserves d’énergie. Non. Vous serez dépendant de vos propres endorphines et en possession d’un outil à la fois très esthétique, très qualitatif, et qui vous permettra d’augmenter votre taux d’endorphines quand vous le souhaitez (entre autres bienfaits dont nous parlerons dans d’autres articles).

Savez-vous pourquoi les personnes qui ont mal sont justement les personnes qui ont le plus grand besoin d’une augmentation de leur taux d’endorphines ? C’est parce que les personnes qui ont mal ont généralement une activité physique amoindrie par rapport aux personnes qui ne souffrent pas. Et qui dit moins d’activité physique, dit moins de production d’endorphines par le cerveau. Et donc davantage de douleurs… C’est un cercle vicieux que vous devez briser.

Si vous avez 30-45 minutes par jour pour vous détendre et déclencher ce relâchement d’endorphines et si vous êtes de ceux qui sont capables de surmonter votre appréhension initiale, ne fut-ce que pour faire un essai, vous faites partie de ceux qui pourront briser le cercle vicieux de leurs douleurs avec le Champ de Fleurs.

fc
gc

Comments Off on La Morphine Sans Dépendance

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés