Soin de la Scoliose

Douleurs de scoliose : que faire?

9 Douleurs de scoliose que faireDans la plupart des cas, la scoliose et autres déformations de la colonne sont asymptomatiques. Toutefois, il arrive que les déformations de la colonne vertébrale entraînent des douleurs allant de légères à invalidantes. Que peut-on faire lorsque la douleur devient gênante? Certaines options permettent un soulagement temporaire de la douleur. Que l’on préfère un soulagement rapide et efficace à l’aide de médication ou une forme de traitement plus naturelle, voici quelques options qui permettent de soulager temporairement les douleurs de scoliose afin de demeurer actif.

La kinésithérapie ou l’ostéopathie

Des séances régulières chez le kinésithérapeute peuvent avoir un effet bénéfique pour les personnes souffrant de scoliose. La kinésithérapie propose une variété de massages permettant d’améliorer le flux sanguin, d’augmenter l’irrigation des muscles et de détendre ceux-ci. Les massages effectués par les kinésithérapeutes permettent d’atténuer la douleur et la raideur en travaillant les muscles du dos, ce qui les rend plus souples. La sécrétion d’hormones telles l’ocytocine et les endorphines atténuent la douleur de façon tout à fait naturelle.

Le port d’un corset

Si un corset est prescrit pour soulager les douleurs de scoliose, il est préférable de le porter. Le corset permet de redresser la colonne, diminuant la pression sur les tissus et les muscles. Le corset doit généralement être porté de 16 à 23 heures par jour, ce qui inclut souvent la nuit. Le fait de ne pas suivre les indications du médecin concernant le port du corset peut aggraver les douleurs.

Le yoga

Le yoga propose des étirements et des postures qui peuvent contribuer à soulager la douleur dorsale. Il est important de respecter ses limites et d’introduire le yoga progressivement. Lorsque pratiqué sur une base régulière, le yoga constitue une excellente option pour améliorer la santé et le bien-être.

La médication

Parfois, le recours à la médication est l’option la plus efficace pour soulager la douleur dorsale due à la scoliose. Un analgésique léger (acétaminophène) est généralement indiqué, mais un anti-inflammatoire (ibuprofène, naproxène) peut apporter des bénéfices supplémentaires au niveau de l’inflammation des muscles situés le long de la colonne. Dans certains cas très sévères, un anti-inflammatoire plus puissant (corticoïde) ou même un analgésique narcotique peuvent être nécessaires. Ces médications considérablement plus puissantes ne sont disponibles que sous ordonnance.

Les infiltrations

Dans le cas d’une douleur chronique et difficile à soulager par l’amélioration de la mobilité ou par la médication en vente libre, une infiltration peut être envisagée. L’infiltration consiste à injecter une puissante solution anti-inflammatoire et analgésique dans la région affectée. Cette procédure ne demande que quelques minutes et permet un soulagement temporaire de la douleur, généralement de quelques semaines à quelques mois.

La perte de poids

Une douleur de scoliose gênante peut être atténuée par la perte de poids. Un excès de poids au niveau du tronc augmente la pression sur les vertèbres et la colonne, causant douleur et inconfort. Une perte de poids, même modeste, permet de réduire la pression sur les vertèbres et les structures environnantes.

La thérapie aquatique (hydrothérapie)

Une séance de natation ou de relaxation dans un milieu aquatique peut permettre de réduire la douleur occasionnée par la scoliose. Puisque l’eau permet de contrer une partie de l’effet de la gravité, submerger son corps dans une piscine réduit considérablement la pression induite par une déformation de la colonne. Des exercices d’étirement visant à renforcer les muscles de la colonne peuvent ainsi être pratiqués de façon plus libre et confortable.

La chaleur et le froid

Un « sac magique » ou une compresse chaude peut atténuer les douleurs de scoliose en augmentant le flux sanguin et en détendant les muscles. À l’inverse, une compresse fraîche ou un sac de légumes congelés enveloppé dans une serviette peut réduire l’inflammation et exercer une action analgésique par le froid.

Outre la chirurgie, aucune option de traitement de la scoliose n’est permanente. L’intervention chirurgicale est un traitement de dernier recours lorsque les autre options échouent ou ne sont pas efficaces contre la douleur puisqu’elle implique des risques et une longue période de convalescence. Le but est de soulager la douleur suffisamment pour permettre à la personne de demeurer active et d’accomplir ses activités quotidiennes. Les méthodes décrites ci-haut peuvent être combinées afin d’attaquer la douleur sur plusieurs fronts et éviter la chirurgie.

fc
gc

Comments Off on Douleurs de scoliose : que faire?

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés