NUBAX
349 €

Spondylarthrite ankylosante, notre solution

Qu’est-ce que la spondylarthrite ankylosante ?

La spondylarthrite ankylosante est une maladie rhumatismale de la famille des spondylarthropathies, qui provoque une inflammation chronique des articulations. Elle atteint le bas du dos et la colonne vertébrale, mais peut aussi toucher la cheville ou le genou. Il s’agit d’une maladie chronique et évolutive : l’inflammation persiste, et conduit à un raidissement des articulations. Dans les cas les plus sérieux, il arrive que les vertèbres se soudent, ce qui peut être très invalidant. La spondylarthrite ankylosante peut également entraîner des complications cardiovasculaires. Heureusement, aujourd’hui, les formes graves de la maladie sont de plus en plus rares parce qu’il est possible, grâce à l’IRM, de poser un diagnostic très tôt. Le traitement permet alors de maîtriser les symptômes et de limiter l’ankylose des articulations.

Qui est touché par cette maladie ?

Relativement rare, cette maladie est trois fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Elle apparaît généralement entre quinze et quarante ans, et touche des personnes par ailleurs en bonne santé. Quelqu’un dont le frère ou la sœur est atteint par cette maladie a cinquante fois plus de risques de la développer que le reste de la population.

Causes et facteurs de risque

Les causes de la spondylarthrite ankylosante sont inconnues. Les scientifiques pensent qu’elle est due à un ensemble de facteurs génétiques et environnementaux. Le gène HL1-B27 a ainsi été identifié comme un facteur prédisposant à cette maladie inflammatoire, car il est présent chez 93% des personnes atteintes. Toutefois, il ne cause pas à lui seul la spondylarthrite : ainsi, seulement 5 à 6% des personnes possédant ce gène la développent. A côté de ce facteur génétique, on pense que des bactéries entraînant des infections génitales et digestives pourraient être en partie responsables de l’apparition de la spondylarthrite ankylosante, parce qu’elles modifient le système immunitaire. Il est d’ailleurs courant que les symptômes de la maladie se manifestent dans les semaines suivant une infection de ce type.

Symptômes

La spondylarthrite ankylosante se manifeste par des douleurs dans le bas du dos et dans les articulations sacro-iliaques, là où la colonne vertébrale est rattachée au bassin. La douleur est particulièrement intense à la fin de la nuit, et elle peut même réveiller les personnes atteintes. On remarque également une perte de souplesse des articulations, surtout au réveil, et une posture rigide ou voûtée. Ces symptômes évoluent par poussées ; entre deux crises, ils s’atténuent, et disparaissent parfois complètement avant de revenir.

Que faire en cas de spondylarthrite ankylosante ?

Il n’existe pas de traitement permettant de guérir la spondylarthrite ankylosante. Les médicaments contrôlent les symptômes, en diminuant inflammation et douleurs. Le traitement de base est ainsi constitué d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens, et d’injections de corticoïdes en cas de douleurs intenses. Pendant les poussées de spondylarthrite ankylosante, le repos est de mise, mais, en dehors des crises, il est important d’avoir une pratique sportive régulière. Les sports qui renforcent le dos et la ceinture abdominale, comme la natation, sont à privilégier.

Etirer la colonne pour soulager les symptômes de la spondylarthrite ankylosante

S’étirer plusieurs fois par jour est important en cas de spondylarthrite ankylosante, car les douleurs s’estompent souvent une fois que les articulations se sont réchauffées. L’utilisation du Nubax est aussi recommandée car l’efficacité de la décompression axiale pour atténuer raideurs et douleurs du dos a été prouvée. Si le Nubax ne peut pas guérir la spondylarthrite ankylosante, il peut en revanche beaucoup améliorer le quotidien des malades en soulageant leurs douleurs, leur permettant ainsi de réduire la prise d’anti-inflammatoires, qui peuvent entraîner des complications digestives à long terme. A raison de dix minutes de pratique par jour, le Nubax assouplit le dos, aide à conserver une bonne posture, et limite la progression de l’ankylose d’une façon naturelle et sans risque.

Le Nubax étire votre dos et votre colonne d’une manière plus ou moins intense. En pratique les corps vertébraux sont étirés les uns par rapport aux autres, augmentant ainsi la taillev de la cavité intervertébrale. Au niveau des facettes articulaires, l’articulation est étirée comme lors d’une flexion du dos vers l’avant.

Les résultats de cet étirement axial intense sont multiples et touchent aussi bien votre colonne vertébrale que les muscles et ligaments environnants.

Tout d’abord au niveau du disque, la séparation des corps vertébraux les uns par rapport aux autres augmente l’espace intervertébral. Ce mouvement crée une aspiration à l’intérieur du disque. Cette force d’aspiration ramène la partie interne gélatineuse de celui-ci vers son centre, ce qui réduit les hernies discales et les protrusions.

D’autre part, l’augmentation de l’espace intervertébral produit un phénomène de succion du sang vers l’intérieur de cet espace. Le disque intervertébral est ainsi baigné de sang et donc alimenté en eau et en nutriments. C’est cet effet qui explique les résultats de regonflement et de régénération des disques observés avec la décompression axiale lors des essais cliniques.

Enfin, l’étirement simultané des articulations facettaires, des corps vertébraux et des ligaments paraspinaux opère un réalignement progressif vertical et horizontal des vertèbres et leur rend une position correcte les unes par rapport aux autres.

Le Nubax offre donc un traitement de la colonne vertébrale en profondeur à plusieurs niveaux. Mais cela ne s’arrête pas là. En effet, le Nubax aura de multiples effets bénéfiques sur vos tissus souples : muscles, ligaments et tendons. Leur étirement réduira leurs tensions et augmentera leur flexibilité. Vous diminuerez ainsi les risques de blessures et micro-déchirures des tissus.

L’étirement de vos muscles dorsaux et lombaires avec le Nubax vous procurera plus de souplesse mais également plus de tonicité et de force. Vos muscles seront mieux capables de soutenir votre buste dans une position correcte et de jouer leur rôle d’amortissement des chocs. Ces améliorations auront à leur tour un effet bénéfique sur la colonne vertébrale et soulagera les disques.

Pour résumer nous pouvons dire que la décompression vertébrale axiale produit un triple effet à la fois sur la colonne vertébrale (les vertèbres et leurs disques) et sur les muscles et ligaments paraspinaux en général, et dorsaux en particulier.

Pages Liées

fc
gc

Comments Off on Spondylarthrite ankylosante et nubax

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés