Soin du Lumbago

La lombalgie chronique

 

Qu’est-ce qu’une lombalgie?

La lombalgie réfère à une douleur de la région lombaire, peu importe son origine. Il existe d’ailleurs plusieurs causes de lombalgie. Que ce soit un lumbago, l’arthrose, une fracture, la fibromyalgie, une hernie discale ou même une infection, la lombalgie est l’un des principaux motifs de consultation dans les cliniques médicales. En effet, une douleur lombaire vive ou chronique peut être inquiétante et même invalidante. Dans certains cas, la lombalgie est d’origine psychique, causée par le stress ou un état dépressif. Certaines personnes ont l’impression de porter un fardeau et développent ainsi une lombalgie. Environ 80 % des personnes subissent au moins un épisode de lombalgie au courant de leur vie.

Quand la lombalgie devient-elle chronique?

33 La lombalgie chroniqueOn parle généralement de lombalgie chronique lorsque la douleur dure depuis plus de trois mois. Elle est rarement liée à une infection ou un faux mouvement, qui expliquent plutôt les cas de lombalgie aiguë. La douleur lombaire persistant plus de trois mois est souvent d’origine dégénérative ou encore une complication d’un autre problème de santé. Une blessure, un traumatisme ou un lumbago (« tour de reins ») entraînent une perte de mobilité pendant quelques jours ou quelques semaines, suite auxquelles la personne reprend ses activités normales. Pour certaines personnes, cette perte de mobilité les plonge dans un état dépressif ou limite leurs activités quotidiennes par peur d’empirer leur situation. Lorsque les activités sont limitées pendant une trop longue période, la douleur peut s’installer de façon permanente. C’est pourquoi les thérapeutes recommandent de ne pas s’aliter en cas de douleur aiguë.

La lombalgie chronique peut également être le résultat du tassement des vertèbres lombaires causé par l’arthrose ou l’ostéoporose. On parle alors de causes dégénératives; ces affections sont irréversibles. L’ostéoporose peut entraîner des fractures spontanées des vertèbres lombaires. Des hernies discales peuvent être à l’origine d’une lombalgie chronique, mais ceci est plus rare. En effet, les hernies sont normalement indolores sauf en cas de pincement d’une racine nerveuse.

 

Le traitement de la lombalgie chronique

Lorsqu’une lombalgie aiguë passe en phase subaiguë, c’est-à-dire après environ un mois, il est important de renforcer le traitement afin d’éviter le développement de douleurs chroniques. Dans certains cas, la douleur chronique est inévitable, comme en cas d’arthrose ou de traumatisme sévère.

La prise en charge d’une lombalgie chronique est assez complexe. Elle implique souvent une approche multidisciplinaire incluant une composante pharmacologique, une composante physique et une composante psychologique. Le traitement pharmacologique inclut généralement un médicament antidouleur, parfois accompagné d’anti-inflammatoires ou de relaxants musculaires. Le but est de soulager la douleur afin de permettre au patient de demeurer actif et de continuer à travailler.

Le traitement physique peut comprendre de l’activité physique, du sport léger et de la physiothérapie. Par exemple, l’aqua forme est un excellent exercice pour les lombalgies puisque l’eau contribue à soutenir le poids du corps, soulageant ainsi la pression imposée à la région lombaire. Enfin, le traitement psychologique peut inclure des antidépresseurs ou des séances de psychothérapie afin de réduire les facteurs aggravant la lombalgie. Comme nous le savons aujourd’hui, la psychologie joue un rôle prépondérant dans l’état de santé, particulièrement dans les états chroniques. Un taux de stress élevé, un sommeil non réparateur ou un état dépressif peuvent en effet augmenter l’intensité de la douleur ressentie.

Est-ce que la lombalgie chronique est grave?

La lombalgie chronique ne pose pas de menace pour la vie. Toutefois, des douleurs chroniques peuvent finir par empêcher une personne de travailler ou de s’occuper des tâches ménagères. Beaucoup de personnes aux prises avec une lombalgie chronique en ressentent l’impact sur leurs activités quotidiennes. Certains doivent quitter leur emploi alors que d’autres souffrent trop pour conduire. Cette atteinte à leur qualité de vie peut plonger les personnes concernées dans un état dépressif. Un cercle vicieux s’installe lorsqu’une personne aux prises avec des douleurs chroniques s’isole et diminue son niveau d’activité, ce qui a comme effet d’augmenter l’intensité de ses douleurs.

Afin d’éviter ces complications physiques, psychologiques et sociales reliées à la douleur chronique, il est primordial de demeurer actif. Certains emplois permettent aux personnes souffrant de douleurs chroniques ou d’invalidité d’occuper un poste à temps partiel et/ou en position assise afin de faciliter leur intégration. Le maintien d’une vie sociale et d’un certain niveau d’activité physique est donc essentiel. Si la douleur est le facteur limitant, certaines options thérapeutiques comme l’injection de corticoïdes ou la pose d’une prothèse vertébrale peuvent contribuer à soulager celle-ci.

Prévenir la lombalgie chronique

Dans certains cas, la lombalgie chronique est impossible à prévenir, surtout s’il s’agit d’arthrose ou de fractures d’ostéoporose. Seule la prise en charge adéquate permet de soulager les symptômes. Toutefois, un épisode de lombalgie aiguë se transforme en lombalgie chronique dans 5 à 10 % des cas. Les spécialistes recommandent quelques approches afin d’éviter que la lombalgie aiguë ne dégénère en un état chronique. D’abord, une bonne technique lors du soulèvement des objets lourds permet de protéger le dos et limiter les épisodes de lumbago (lombalgie aiguë). En effet, la répétition d’épisodes de lumbago peut augmenter le risque de passage à la chronicité. Le port de chaussures et d’équipement adéquats lors de la pratique d’un sport peuvent retarder la dégénération des disques intervertébraux et donc l’apparition de l’arthrose.

En cas de lombalgie débutante ou aiguë, il est essentiel de demeurer actif tout en tenant compte de l’intensité de sa douleur. Dans la plupart des cas, la lombalgie n’est pas aggravée par l’activité; au contraire, celle-ci accroît le flux sanguin dans les muscles et les structures du dos, accélérant ainsi la guérison. Un traitement adéquat en phase aiguë permet donc d’éviter ou de limiter les chances d’apparition d’une douleur chronique.

fc
gc

Comments Off on La lombalgie chronique

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés