Soin de la Discopathie

Les causes de la discopathie dégénérative

La discopathie dégénérative est une maladie des disques intervertébraux, qui deviennent soit déformés, endommagés ou trop minces pour accomplir leur fonction d’amortisseurs de chocs. En plus d’augmenter le risque de hernies discales, la discopathie dégénérative cause souvent douleur et inconfort alors que les racines nerveuses sont comprimées. Cette dégénérescence des disques affecte couramment les personnes de plus de 40 ans, mais plusieurs autres causes peuvent précipiter la maladie.

L’âge

6 Les causes de la discopathie dégénérativeCause fréquente et inévitable de la discopathie dégénérative, l’âge joue en effet un rôle prépondérant dans son développement. En vieillissant, le cartilage qui compose les disques intervertébraux devient plus rigide, plus mince et plus propice au fendillement. Le noyau des disques intervertébraux se déshydrate et perd sa capacité d’absorption des chocs. Les disques s’usent et ne peuvent plus emplir l’espace entre les vertèbres de façon adéquate, causant le glissement ou la déformation des vertèbres. Tous ces facteurs contribuent à la perte de flexibilité de la colonne vertébrale, à l’augmentation de l’incidence des hernies discales et à la douleur lombaire causée par la compression des nerfs spinaux.

Le sport et les traumatismes

Bien qu’excellent pour le maintien d’une bonne santé, le sport peut être à l’origine d’une discopathie dégénérative. La course à pied sans le port de chaussures adéquates, un choc subi lors d’un accident de ski ou un accident de voiture peuvent causer l’érosion prématurée des disques intervertébraux. Le port de chaussures adéquates lors de la pratique d’activités sportives réduit grandement le choc devant être absorbé par les disques.

Le travail

Tout comme le sport, certains métiers peuvent précipiter une discopathie dégénérative. Par exemple, un métier qui demande de soulever des objets lourds sur une base régulière pourrait causer une lésion aux disques intervertébraux, particulièrement dans la région lombaire. Non seulement les disques peuvent être endommagés, leurs noyaux gélatineux peuvent être expulsés suite à un faux mouvement, causant une hernie discale. Des mouvements répétitifs ou une exposition à des vibrations intenses pendant de longues périodes peuvent également user les disques intervertébraux prématurément.

Le surplus de poids

Un surplus de poids, même léger, accroît la pression subie par les disques dans le bas de la colonne (région lombaire). Plus le poids supporté par la colonne est élevé, plus les disques sont à risque de s’user rapidement et de provoquer des déformations ou un tassement de la colonne.

Le tabagisme

Parmi les effets néfastes du tabac sur la santé, on note une réduction de la circulation sanguine dans les tissus. Ceci contribue à la déshydratation du noyau gélatineux et du cartilage des disques intervertébraux. Cette déshydratation réduit la capacité d’absorption des chocs du noyau et la flexibilité du cartilage, entraînant de la douleur et d’autres complications.

La sédentarité

Le manque d’exercice contribue à la rigidité du cartilage intervertébral. Tout comme le tabagisme, la sédentarité affecte la circulation sanguine au niveau des tissus, contribuant au durcissement et à l’érosion des disques intervertébraux.

La génétique

Récemment, les chercheurs ont découvert une composante génétique dans la dégénérescence des disques. Ceci signifie qu’avoir une personne de sa famille avec une discopathie dégénérative pourrait indiquer une prédisposition à la développer. Des mesures supplémentaires peuvent être prises afin de la retarder ou la prévenir.

fc
gc

Comments Off on Les causes de la discopathie dégénérative

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés