Soin de la Discopathie

La discopathie pluri-étagée

 

La discopathie dégénérative est l’une des causes les plus fréquentes de maux de dos. En raison du vieillissement, du surmenage ou de certaines habitudes de vie, il arrive que les disques intervertébraux s’usent prématurément. Il s’agit d’une discopathie dégénérative, maladie irréversible des disques intervertébraux.

Chez certaines personnes, elle ne touche qu’un seul disque, mais chez d’autres elle atteint plusieurs disques intervertébraux à la fois. Il s’agit alors d’une discopathie étagée, pluri-étagée ou multi-étagée.

Qu’est-ce que la discopathie pluri-étagée?

42 La discopathie pluri-étagéeLa discopathie est un terme qui réfère à la dégénérescence des disques intervertébraux. Ces disques de cartilage fibreux comprennent un noyau pulpeux qui sert à absorber les chocs. Lorsque ces disques deviennent usés, plusieurs symptômes gênants peuvent apparaître : douleurs, perte de mobilité, hernies et tassement des vertèbres.

Les causes de la discopathie sont multiples. En général, l’âge est le principal facteur de risque. Toutefois, certaines habitudes de vie, notamment le tabagisme, et le manque d’exercice, contribuent à l’usure des disques en réduisant le flux sanguin dans les tissus. De plus, l’obésité contribue grandement à l’apparition de la discopathie en raison de la pression supplémentaire imposée aux disques.

Dans le cas de la discopathie pluri-étagée, plus d’un disque est touché par l’usure prématurée. Il peut s’agir de deux ou plusieurs disques consécutifs, par exemple L3-L4 et L4-L5, ou encore plusieurs disques séparés par des disques sains (exemple : L4-L5 et C5-C6). Puisque la discopathie touche généralement les vertèbres lombaires et cervicales, la discopathie pluri-étagée a tendance à être localisée dans le segment L3-L4 à L5-S1 ou au niveau du cou.

Symptômes de la discopathie pluri-étagée

Les symptômes de la discopathie sont semblables d’un type à l’autre : douleur mécanique parfois intense, douleur névralgique irradiant dans le haut ou le bas du corps selon la région atteinte, hernies et tassement des vertèbres. La douleur mécanique est le résultat de la perte d’espace entre les vertèbres, qui ont alors tendance à frotter les unes contre les autres et à se déformer.

Lorsque les disques s’usent, ils ont souvent tendance à se rupturer. Leur noyau gélatineux s’infiltre dans les tissus environnants : c’est la hernie discale. La hernie n’est pas douloureuse en soi, mais il arrive qu’elle comprime une racine nerveuse, causant une douleur irradiant dans les membres supérieurs ou inférieurs. Une hernie survenant dans la région cervicale aura tendance à causer des douleurs dans les bras et les épaules, alors qu’une hernie lombaire causera une névralgie sciatique dans les fesses, les jambes et les pieds. Ces douleurs névralgiques sont souvent accompagnées de fourmillements, d’engourdissements et d’autres symptômes reliés à l’atteinte nerveuse.

L’une des complications reliée à la discopathie est le tassement des vertèbres. Sans un disque d’épaisseur normale pour maintenir un certain espace entre les vertèbres, elles ont tendance à glisser les unes sur les autres, ce qui déforme la colonne. Lorsque les vertèbres glissent, elles peuvent, tout comme la hernie, coincer une racine nerveuse et entraîner des douleurs névralgiques.

Traitement de la discopathie pluri-étagée

La discopathie est irréversible. Toutefois, certaines options permettent de diminuer l’inconfort relié aux symptômes. Entre autres, les analgésiques permettent de soulager la douleur. L’acétaminophène est le médicament de choix pour les douleurs légères à modérées; en cas de fortes douleurs, un traitement aux opiacés peut s’avérer nécessaire, mais il est peu recommandé de suivre un tel traitement à long terme en raison d’effets secondaires importants.

Les anti-inflammatoires peuvent aider à réduire l’inflammation causée par le frottement des vertèbres, mais les douleurs reliées à la discopathie sont assez rarement d’origine inflammatoire. Lorsque c’est le cas, une injection locale de corticoïdes (infiltration) est souvent un meilleur choix que les anti-inflammatoires oraux.

La kinésithérapie et la physiothérapie sont des formes de traitement par le mouvement. Elles proposent des exercices qui visent à maintenir la flexibilité, réduire la douleur et augmenter la force musculaire de la région atteinte. Ces thérapies sont souvent associées à un traitement médicamenteux afin d’optimiser les bienfaits.

La discopathie pluri-étagée représente un défi pour les professionnels de la santé. L’une des options chirurgicales classique pour la discopathie est l’arthrodèse, procédure qui consiste à effectuer un curetage de la hernie et/ou du disque abîmé et souder les 2 vertèbres de part et d’autre afin de libérer les racines nerveuses. Cette opération est réservée aux cas de douleurs sévères difficiles à soulager puisqu’elle entraîne une perte de mobilité et de flexibilité. Toutefois, lors d’une discopathie pluri-étagée, plusieurs vertèbres sont atteintes et une perte de mobilité de celles-ci en raison d’arthrodèses multiples pourrait affecter la qualité de vie.

Ainsi, on préfère plutôt à une arthroplastie, procédure qui consiste à remplacer les disques usés par des prothèses mobiles, ce qui a pour effet de préserver la mobilité et la flexibilité. Le principal désavantage relié à l’arthroplastie est son coût beaucoup plus élevé, ce qui en fait une procédure réservée à certaines clientèles comme les personnes plus jeunes (patients de moins de 60 ans) chez qui le traitement de kinésithérapie a échoué.

fc
gc

Comments Off on La discopathie pluri-étagée

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés