Soin de la Discopathie

La discopathie C5-C6

 

La discopathie est une atteinte irréversible des disques intervertébraux. Bien que le vieillissement soit en grande partie responsable de la dégénérescence de ceux-ci, certains autres facteurs comme les habitudes de vie et les antécédents médicaux peuvent accélérer le processus pathologique.

Qu’est-ce que la discopathie C5-C6?

43 La discopathie C5-C6Chacune des 24 vertèbres mobiles est séparée par un disque intervertébral. Ces disques sont composés d’un anneau fibreux de cartilage et d’un noyau gélatineux. Le rôle des disques intervertébraux est d’absorber les chocs, de protéger les vertèbres contre la friction et de maintenir l’espace intervertébral. Le vieillissement ainsi que des facteurs reliés aux habitudes de vie entraîne une perte d’eau des disques, qui s’amincissent et s’usent beaucoup plus rapidement. Lorsque ces disques s’usent, les vertèbres frottent et se déforment et plusieurs symptômes apparaissent : c’est la discopathie.

La discopathie peut toucher n’importe lequel des disques intervertébraux. Toutefois, il est rare qu’elle apparaisse au niveau dorsal; elle se manifeste plutôt dans la région cervicale et lombaire en raison du stress additionnel imposé à ces vertèbres. La discopathie C5-C6 touche le disque situé entre les vertèbres cervicales C5 et C6, juste à la base de la nuque. Les vertèbres cervicales subissent un stress important et sont souvent touchées par les maladies dégénératives comme la discopathie et l’arthrose.

Lorsqu’une personne est fumeuse ou manque d’exercice, le flux sanguin vers les disques est réduit, accélérant ainsi la déshydratation et la dégénérescence des disques. Certains emplois tels que camionneur ou opérateur de marteau-piqueur imposent davantage de stress aux vertèbres en raison des vibrations subies sur de longues périodes de temps. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes qui travaillent en position assise.

Symptômes de la discopathie C5-C6

Le principal symptôme d’une discopathie C5-C6 est la douleur, qui se manifeste au niveau de la vertèbre atteinte ou des étages inférieurs à celle-ci. Dans la plupart des cas, la douleur est d’origine mécanique, c’est-à-dire causée par le frottement des vertèbres entre elles. Ce frottement entraîne la formation de petites excroissances osseuses, les ostéophytes, au niveau de la région atteinte. Bien que non douloureux, les ostéophytes peuvent frotter contre une racine nerveuse et causer l’inflammation de celle-ci.

Les disques usés peuvent également se rupturer, et le noyau gélatineux s’infiltre dans les tissus ou exercent une pression contre les racines nerveuses. Une atteinte aux racines nerveuses du segment C5-C6 peut avoir plusieurs conséquences, notamment une douleur irradiant dans le cou, les épaules et les bras, accompagnée de fourmillements et d’engourdissements. Des maux de tête sont également possibles.

Traitement de la discopathie pluri-étagée

Comme la discopathie est une atteinte irréversible, le traitement est plutôt axé sur le soulagement des symptômes. En cas de douleur légère à modérée, un analgésique tel que l’acétaminophène est généralement efficace. Lors de crises douloureuses, un traitement de courte durée aux opiacés peut être envisagé. Si les ostéophytes causent une inflammation des racines nerveuses, un anti-inflammatoire peut contribuer à soulager la douleur. Toutefois, ceux-ci en prise orale ne sont pas toujours efficaces; c’est pourquoi l’infiltration (injection locale de corticostéroïdes) permet souvent de mieux soulager la douleur à moyen terme.

Les thérapies par le mouvement, par exemple la physiothérapie ou la kinésithérapie, constituent un atout précieux dans le traitement de la discopathie. En effet, ces disciplines proposent divers exercices permettant d’améliorer le flux sanguin dans la région affectée, de renforcer les muscles de la nuque et du dos ainsi que de maintenir la flexibilité de la colonne. Les thérapies par e mouvement constituent normalement un traitement de première ligne en association avec un analgésique léger. Parfois, l’application de chaleur ou de glace sur la région cervicale procure un soulagement temporaire de la douleur et de la raideur. Toutefois, il faut éviter de placer de la chaleur en présence d’inflammation. En cas de doute, il est préférable d’obtenir l’avis d’un professionnel de la santé.

En cas d’échec de la thérapie de première ligne, ou en cas d’urgence, quelques options chirurgicales sont possibles. L’arthrodèse vertébrale est une procédure qui consiste à souder ensemble deux vertèbres afin de soulager la pression sur les racines nerveuses. Parfois, la pose d’une cale entre les vertèbres dont le disque est trop aminci constitue une solution temporaire ou même permanente selon l’âge du patient. Lorsque le patient est jeune (moins de 60 ans), une arthroplastie est parfois indiquée. Cette procédure consiste à remplacer le disque abîmé par une prothèse mobile qui imite le mouvement du disque naturel. Toutefois, cette procédure est coûteuse et comprend d’importants risques de complications.

 

fc
gc

Comments Off on La discopathie C5-C6

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés