Soin des Cervicales

Le rachis cervical

17 Le rachis cervicalLe rachis cervical est un autre terme pour désigner la partie de la colonne vertébrale située au niveau du cou. Composé de sept vertèbres, le rachis cervical est structuré un peu différemment du reste de la colonne afin de permettre une plus grande flexibilité au niveau du cou et de la tête. Loin d’être une structure rigide, la colonne joue plusieurs rôles anatomiques importants, notamment le soutien de la tête, la protection de la moelle et des nerfs épineux ainsi que la structure de la cage thoracique. La colonne est divisée en cinq parties distinctes : la région cervicale, la région dorsale, la région lombaire, la région sacrée et le coccyx.

Structure anatomique du rachis cervical

Le rachis cervical comprend sept vertèbres entassées les unes sur les autres. Les vertèbres ont pour rôle de soutenir et protéger la moelle épinière. Ces vertèbres sont des petits disques d’os avec des orifices permettant à la moelle et aux nerfs épineux de se relier entre eux. Entre chaque vertèbre, un petit disque de cartilage au noyau gélatineux absorbe les chocs et protège contre le frottement des vertèbres entre elles.

Les vertèbres cervicales sont généralement numérotées de C1 à C7, C1 étant la vertèbre située en haut de la colonne, tout juste sous le crâne. C7 est située directement au-dessus de la première vertèbre dorsale, ou D1. Les deux premières vertèbres cervicales sont très différentes des autres et portent ainsi un nom distinct. La première vertèbre cervicale, l’atlas, supporte le poids du crâne. Contrairement aux autres vertèbres, l’atlas ne comprend pas de processus épineux (les petites saillies au milieu des vertèbres, visibles lorsque l’on regarde le dos nu d’une personne). La structure unique de l’atlas permet de hocher la tête ou de la pencher vers l’arrière. La deuxième vertèbre cervicale, l’axis, joue un rôle de support. Sa structure unique comprend un processus épineux très court. L’atlas repose par-dessus l’axis et pivote autour de celle-ci, permettant de tourner la tête vers la droite ou la gauche. Aucun disque intervertébral ne sépare l’atlas et l’axis.

C3 marque le début des vertèbres dites typiques. Alors que l’atlas et l’axis forment le rachis cervical supérieur, les vertèbres C3 à C7 forment le rachis cervical inférieur. Ces vertèbres sont toutes semblables en structures et n’ont pas de rôle particulièrement différent des autres vertèbres cervicales, dorsales ou lombaires. Bien que relativement semblables, les vertèbres cervicales sont plus petites et plus légères que les autres vertèbres. Si l’on regarde le dos nu d’une personne, on peut voir le processus épineux de la vertèbre C7 à la base du cou. L’épine des autres vertèbres cervicales est généralement trop courte pour être visible sous la peau.

La structure unique du rachis cervical par rapport au reste de la colonne permet une plus grande flexibilité du cou. Les vertèbres plus petites ont moins de poids à supporter et la courbure concave contribue à maintenir la tête en position. L’espace intervertébral est plus mince entre les vertèbres cervicales qu’entre les vertèbres dorsales ou lombaires.

fc
gc

Comments Off on Le rachis cervical

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés