Soin des Cervicales

La névralgie cervicale

Une névralgie est une douleur provoquée par l’inflammation d’un nerf. Cette inflammation peut survenir à la suite de la compression d’une racine nerveuse, d’une infection telle que le zona, d’un traumatisme, de l’étirement du nerf, d’un hématome ou encore, elle peut être le résultat d’une maladie auto-immune.

La névralgie cervico-brachiale

20 La névralgie cervicaleLa névralgie cervicale, aussi connue sous le nom de névralgie cervico-brachiale, sciatique du cou ou même sciatique du bras, est une affection plutôt fréquente et qui peut rapidement devenir invalidante. Elle touche particulièrement les adolescents et les jeunes adultes ainsi que les personnes de plus de 50 ans. Toutefois, les causes de la névralgie cervicale sont très différentes chez ces deux groupes d’âges. Chez les plus jeunes, un accident sportif est souvent la cause d’un traumatisme menant à une névralgie cervico-brachiale, alors que chez les personnes plus âgées il s’agit généralement d’arthrose ou de hernies discales qui compriment les racines nerveuses.

Les nerfs sont responsables de transmettre les impulsions en provenance des récepteurs sensoriels jusqu’au cerveau ainsi que du cerveau jusqu’aux muscles, permettant de ressentir des sensations (température, pression, douceur) ou d’effectuer un mouvement commandé par le cerveau. Au niveau de la colonne vertébrale, les nerfs se connectent à la moelle à travers les orifices des vertèbres, qui sont spécifiquement conçus à cette fin. Toutefois, une hernie discale, un traumatisme ou de l’arthrose peuvent modifier la structure de la colonne vertébrale, diminuant ainsi le diamètre de l’orifice qui contient les racines nerveuses. Les racines sont alors comprimées par une excroissance osseuse, un disque intervertébral rupturé, de l’inflammation ou par le frottement des vertèbres les unes contre les autres.

Puisque les nerfs sont directement responsables de transmettre les signaux de douleur au cerveau, une stimulation constante de ceux-ci peut entraîner plusieurs symptômes, dont la douleur et l’engourdissement. Une atteinte aux racines nerveuses situées près des vertèbres cervicales a pour effet de causer des douleurs pouvant irradier jusque dans la tête, le cou, le haut du dos, les épaules, les bras et les mains. L’origine de la douleur détermine généralement les symptômes.

 

Les symptômes de la névralgie cervicale

Les douleurs névralgiques peuvent se présenter sous deux formes : chroniques ou aiguës. Elles peuvent survenir près du site de la lésion, donc près du cou et des épaules, ou encore à n’importe quel endroit desservi par le nerf cervico-brachial. Il arrive que la douleur se manifeste de l’épaule jusqu’à la main, ou encore près de la région du coude. L’absence de douleur dans la région du cou n’exclut pas une névralgie cervico-brachiale.

La douleur chronique peut être légère, modérée ou forte, et se manifeste à n’importe quel moment. Elle peut être assortie de fourmillements, d’engourdissements, de vertiges et de maux de tête. La douleur aiguë est lancinante et insupportable. Elle est souvent réveillée par un certain mouvement ou une certaine position. Elle survient principalement à la suite d’un choc ou d’un traumatisme, alors que la douleur chronique résulte en général d’une maladie dégénérative. Dans les deux cas, la douleur peut survenir par crises, séparées par un fond douloureux qui persiste même au repos. Une légère paralysie est parfois possible.

Diagnostic et traitement

L’imagerie médicale permet d’identifier l’arthrose, les fractures ou les déformations de la colonne qui peuvent comprimer les racines nerveuses. Une fois la cause identifiée, le traitement varie selon le cas. Pour une névralgie aiguë causée par une chute ou un accident, le port d’un collier cervical peut contribuer à soulager la douleur et permettre la réparation des structures. L’immobilisation de la région affectée est cruciale afin d’éviter des lésions nerveuses permanente (rupture d’un nerf).

Lors d’une névralgie cervico-brachiale d’origine dégénérative, un traitement médicamenteux ou chirurgical s’impose. Le traitement médicamenteux consiste à soulager la douleur à l’aide d’anti-inflammatoires légers (ibuprofène) ou plus puissants (corticoïdes). L’injection de corticoïdes directement dans la région affectée (infiltration) est une option populaire pour le soulagement à moyen terme de la douleur. Parfois, l’ajout d’antalgiques comme l’acétaminophène ou les dérivés d’opioïdes comme la codéine peuvent s’ajouter au traitement anti-inflammatoire. Des relaxants musculaires peuvent permettre de relâcher la pression sur les racines nerveuses. La névralgie disparaît généralement d’elle-même à mesure que l’inflammation diminue ou que la hernie discale se résorbe. Parfois, la douleur persiste mais elle demeure tolérable.

En cas de névralgie réfractaire au traitement d’immobilisation et médicamenteux, une chirurgie peut s’avérer nécessaire. Dans la plupart des cas, il s’agit de libérer les racines nerveuses comprimées et ainsi soulager la pression imposée sur celles-ci. Cette approche est considérée comme un dernier recours puisqu’elle comprend des risques de complications (par exemple, une paralysie due à une lésion au nerf cervico-brachial).

 

fc
gc

Comments Off on La névralgie cervicale

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés