Soin des Cervicales

Douleurs cervicales et vertiges

Chez plusieurs personnes souffrant de douleurs cervicales, les symptômes s’accompagnent de vertiges qui peuvent gêner les activités quotidiennes et augmenter le risque de chute ou d’accident. Toutefois, le lien entre douleurs cervicales et vertiges n’est pas évident au premier coup d’œil. En effet, ce lien est vivement contesté par certains experts, qui sont d’avis que les effets des symptômes cervicaux sur les mécanismes liés aux vertiges n’ont pas été cliniquement prouvés. Toutefois, quelques hypothèses plausibles peuvent permettre d’expliquer un vertige relié à une douleur cervicale. En voici un aperçu.

Le lien entre douleurs cervicales et vertiges

L’arthrose cervicale

21 Douleurs cervicales et vertigesL’arthrose cervicale est une maladie dégénérative des articulations du cou. La colonne vertébrale au niveau cervical comprend cinq vertèbres séparées par des anneaux fibreux composés de cartilage. Ces anneaux, les disques intervertébraux, servent de coussinets protecteurs entre chaque vertèbre afin d’éviter le frottement, l’érosion et les chocs. Lorsque ces anneaux fibreux s’usent, la colonne se déforme et l’inflammation s’installe. Il s’agit donc d’arthrose cervicale.

L’arthrose cervicale atteint plusieurs personnes à partir de la quarantaine, mais il n’est pas rare de l’observer chez les jeunes sportifs. Une mauvaise posture, un accident ou encore un emploi nécessitant un usage intensif du cou et de ses articulations peuvent contribuer à l’apparition de l’arthrose cervicale. À mesure que la colonne se déforme, les vertèbres se rapprochent les unes des autres, subissent de la friction et forment des excroissances osseuses. Ces nodules ainsi que le déplacement des vertèbres créent parfois de la pression sur les racines nerveuses et les artères.

Lorsque les racines nerveuses sont atteintes, la personne ressent des douleurs dans le cou qui irradient jusque dans les bras et les mains. Il s’agit d’une complication fréquente de l’arthrose cervicale. Toutefois, il arrive que la compression s’effectue au niveau des artères vertébrales. Les artères vertébrales sont situées de part et d’autre du rachis cervical et irriguent le cervelet, le tronc cérébral, la moelle épinière au niveau cervical ainsi que la partie postérieure du cerveau. Comme le cervelet est partiellement responsable du maintien de l’équilibre, la compression de ces artères et la diminution du flux sanguin vers le cervelet peut jouer un rôle dans l’apparition de vertiges. Parfois, les vertiges s’accompagnent de maux de tête et même de douleurs névralgiques lorsque les racines nerveuses sont touchées.

Les noyaux vestibulaires

Le système vestibulaire permet le maintien de l’équilibre. Il est composé notamment des structures dans l’oreille interne, de « capteurs » permettant de déterminer la position de la tête dans l’espace ainsi que de quatre noyaux vestibulaires situés dans le tronc cérébral. L’irritation du nerf vestibulaire, qui conduit l’information d’une structure à l’autre, est une cause fréquente de vertiges. Toutefois, il existe un lien entre le système vestibulaire et la région cervicale. En effet, certains récepteurs de mouvement sont logés dans les trois premières articulations cervicales, en afférence des noyaux. Leur rôle est de contribuer à transmettre les coordonnées de la position du cou afin que les noyaux vestibulaires en soient informés.

Une malformation des vertèbres cervicales supérieures, un traumatisme ayant entraîné une lésion à ce niveau ou encore l’arthrose de ces vertèbres peuvent expliquer certains vertiges reliés à des douleurs cervicales. Toutefois, ces vertiges seraient non-rotatoires, c’est-à-dire qu’ils ne donnent pas l’impression que l’environnement tourne autour de la personne atteinte. Ils seraient également accompagnés de symptômes rachidiens comme une raideur et des douleurs dans la nuque. Les symptômes reliés aux afférences des noyaux vestibulaires sont généralement aggravés par certains mouvements impliquant la tête et le cou.

Athérosclérose, vertiges cervicogéniques et troubles de la personnalité

Bien que rares, il existe certains autres cas anecdotiques de vertiges reliés à des affections cervicales. Une athérosclérose sévère des artères vertébrales peut, de la même façon qu’une compression, réduire le flux sanguin vers le cervelet et entraîner des vertiges. Les dépôts graisseux et calcifiés à l’intérieur des artères réduisent la lumière, limitant ainsi l’irrigation en aval de la lésion sclérotique. En réalité, l’athérosclérose de ces grosses artères est rarement la cause de vertiges. Toutefois, une compression additionnelle par l’arthrose, même légère, pourrait suffire pour déclencher le problème.

La dysfonction mécanique du rachis cervical survient lorsque les différentes structures composant le haut de la colonne vertébrale n’interagissent pas de façon normale. Ce type de vertiges est connu sous le nom de vertiges cervicogéniques. Un traitement chiropratique visant à réaligner les vertèbres et les différentes structures ainsi qu’une rééducation posturale sont suffisants pour éliminer les vertiges chez 75 % des personnes souffrant d’une dysfonction du rachis.

Dans certains cas, des lésions athérosclérotiques ou l’arthrose cervicale ne peuvent suffire à expliquer les symptômes. Les symptômes sont donc parfois attribués à des troubles de personnalité ou à d’autres causes inexpliquées.

Difficultés lors du diagnostic

Le syndrome de Barré-Liéou, ou la douleur cervicale accompagnée de vertiges, est un diagnostic difficile à établir et très contestable. Généralement, des examens visant à éliminer toutes les autres causes de vertiges sont effectuées. Lorsque les symptômes demeurent inexpliqués, un diagnostic d’arthrose cervicale ou de syndrome de Barré-Liéou peut être établi. Aucun test ne permet actuellement de dépister les causes cervicales de vertiges et le diagnostic est posé sur une base anecdotique.

fc
gc

Comments Off on Douleurs cervicales et vertiges

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés