La discopathie dégénérative peut-elle s’aggraver ?

La discopathie dégénérative est une maladie fréquente, particulièrement chez les plus de 55 ans. Elle est également appelée la discopathie L5 S1 car elle touche très souvent ces deux vertèbres. Elle se traduit par des douleurs dans le bas du dos ou au niveau de la nuque qui sont provoquées par un tassement des disques intervertébraux ou une usure du cartilage. Dans les cas les plus avancés, des fourmillements dans le bout des membres et une sensation de faiblesse des bras et des jambes peuvent être ressentis du fait du tassement d’un nerf entre deux vertèbres.

Quel traitement pour soigner la discopathie dégénérative ?

Comme son nom l’indique, la discopathie dégénérative ne s’améliore pas avec le temps. Elle trouve souvent son origine avec l’apparition d’arthrose ou du vieillissement de la colonne vertébrale et il n’existe pas de traitements pour la soigner.
Le médecin pourra prescrire des antidouleurs pour apaiser le quotidien du patient ainsi que des séances de kinésithérapie. Dans les cas les plus douloureux, la chirurgie peut être recommandée en implantant une prothèse discale ou en soudant les deux vertèbres causant la gêne.

Améliorer le quotidien des patients

Pour soulager l’inflammation provoquée par la douleur, il existe plusieurs méthodes qui permettent de soulager le quotidien des personnes. Toutes ces solutions permettent de détendre et renforcer les muscles, d’améliorer la circulation sanguine et les flux du système nerveux. Cela passe par la pratique régulière d’un sport, associée à un régime alimentaire pour limiter la prise de poids.
Le Champ de Fleurs peut être considéré comme un traitement de la discopathie dégénérative. Les fleurs de lotus favorisent la sécrétion d’endorphine, un antidouleur naturellement produit par le corps. Les nombreux points de pression du tapis relaxent les muscles du dos en profondeur et stimulent à la fois le système nerveux et le système sanguin.
Utilisé quotidiennement, le Champ de Fleurs soulage les douleurs lombaires liées à la discopathie dégénérative.

fc
gc