Hernie discale : les sportifs sont aussi concernés

Les sportifs ne sont pas à l’abri d’une blessure. Ils sollicitent souvent leur corps de manière intense et en cas de choc ou de faux mouvement, ils peuvent se déchirer un muscle ou se blesser à une articulation.

Hernie discale cervicale et hernie discale lombaire : Comment les reconnaître ?

Il existe deux sortes de hernie : la hernie discale cervicale (au niveau du cou comme son nom l’indique) et la hernie discale lombaire dans le bas du dos. Dans les deux cas, il s’agit d’une compression d’un disque de la colonne vertébrale. Ce disque agit comme un coussin amortisseur entre les vertèbres. Lorsqu’il se fissure, la substance contenue dans le disque est alors expulsée. La zone touchée apparaît gonflée et la hernie peut comprimer des nerfs rendant l’articulation douloureuse.

Une hernie discale se manifeste par des douleurs aiguës localisées au niveau du bas du dos ou du cou. Les douleurs peuvent s’étendre à d’autres parties du corps et provoquer des sensations de fourmillement, voire de paralysie.

Les hommes sont plus concernés par la hernie discale que les femmes et cette blessure apparaît généralement entre 35 et 55 ans. Le sport intensif, le surmenage, le soulèvement de charges lourdes font partie des causes les plus courantes.

La hernie discale fait donc partie des blessures les plus courantes chez les sportifs. Les joueurs de rugby et les judokas sont les plus sujets à cette lésion de la colonne vertébrale car ils sont régulièrement amenés à faire des gestes brusques et des torsions articulaires. Mais une hernie cervicale ou lombaire peut survenir dans d’autres sports et notamment après un choc.

Hernie discale : quels traitements ?

Il existe différents traitements de la hernie discale. Dans le cas de la hernie cervicale, le port d’une minerve et du repos est suffisant. Pour les sportifs souffrant d’une hernie lombaire, du repos et de la kinésithérapie sont recommandés. Un médecin pourra également prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antalgiques ou des décontractants musculaires.
Enfin, dans les cas les plus graves, la chirurgie pourra être recommandée pour retirer le disque endommagé.Les sports qui demandent une grande activité physique sont à éviter en cas de hernie discale. Il est préférable de privilégier des sports qui permettent de maintenir la colonne droite tels que le vélo ou la marche. Les sportifs pourront également privilégier la natation qui ne sollicite pas la colonne vertébrale.

Il existe une solution naturelle pour réduire la douleur d’une hernie discale et relaxer les muscles du dos : le tapis Champ de Fleurs. Les fleurs de lotus du tapis viennent exercer des points de pression (acupression) sur tout le dos permettant de déclencher la production d’endorphine, une hormone naturelle produite par le corps qui réduit la douleur. De plus, les stimulateurs agissent directement sur les muscles en les relaxant en profondeur dès les premières minutes d’utilisation. Se détendre régulièrement sur le Champ de Fleurs offre un réel bien être et aide les sportifs à mieux récupérer après l’effort.

Le tapis Champ de Fleurs peut également être utilisé en prévention de douleurs lombaires ou cervicales. Ce geste simple à adopter au quotidien vous permet de réduire le risque de hernie discale et le risque de récidive.

Voir plus d’informations sur le tapis d’acupression Champ de Fleurs (avis, tarifs, utilisation…) : ICI

fc
gc

Laisser une réponse