Maux de dos : quand consulter un spécialiste ?

Les douleurs de dos affectent près de 90 % des Français. Extrêmement fréquent, le mal de dos est parfois qualifié de « mal du siècle ». Mauvaises postures, sédentarité, port de charges lourdes… les facteurs à l’origine du mal de dos sont nombreux. Si les étirements, les sports doux, et quelques précautions au quotidien peuvent suffire à faire disparaître les maux de dos bénins, dans d’autres cas, il est indispensable de prendre un avis médical. À quel moment se rendre chez un médecin ? Ou chez un spécialiste du dos ? Kinésithérapie, ostéopathie, acupression : quelles solutions naturelles peuvent contribuer à soulager la douleur ?

Douleur intense ou chronique : un avis médical s’impose

En cas de douleurs dorsales, deux paramètres doivent inciter à consulter un professionnel de santé – médecin ou spécialiste du dos – sans tarder :

  • L’intensité de la douleur : lorsque celle-ci est vive, aigüe et soudaine (lumbago, lombalgie aigüe, sciatique…), lorsqu’elle irradie vers d’autres membres
  • La durée ou permanence de la douleur : quand la souffrance perdure au-delà de 3 mois même si elle reste légère

Les maux de dos peuvent toucher différentes parties du dos : le cou (cervicalgie), le milieu du dos (dorsalgie) ou la zone lombaire (lombalgie).

Le mal de dos le plus répandu reste la lombalgie. La zone lombaire localisée en bas du dos devient sensible et douloureuse. Une lombalgie dite « commune », sans complication ni maladie associée, guérit en quelques semaines. Ainsi, 9 lombalgies sur 10 disparaissent avant 4 ou 6 semaines. Si la douleur persiste au-delà de 12 semaines, on considère qu’il s’agit d’une lombalgie chronique. Dès lors, une prise en charge médicale est nécessaire, il est indispensable de consulter.

À noter que dès 7 semaines, un médecin peut préconiser des examens d’imagerie médicale (radiographie) afin de détecter d’éventuelles lésions et préciser son diagnostic. Parfois, les symptômes sont les manifestations d’une pathologie plus grave comme une hernie discale, une cruralgie, une fibromyalgie, ou encore de l’arthrose ou de l’ostéoporose, etc.

Reste que la douleur constitue un signe d’alerte envoyé par l’organisme pour témoigner d’un dysfonctionnement ou d’une anomalie. Il s’agit de ne pas négliger cette douleur, au risque de la voir empirer. Un mal de dos sévère peut devenir très invalidant, empêchant l’activité professionnelle et affectant la vie privée. Maladie chronique, la fibromyalgie peut entraîner des douleurs dorsales permanentes. Concilier la fibromyalgie et le travail se révèle très difficile. La prise en compte de la douleur implique de consulter un professionnel de santé qui pourra aiguiller le patient sur le meilleur protocole de soin.

Quel spécialiste du dos consulter ?

Quand le mal de dos est intense ou chronique, une consultation chez un médecin généraliste permet d’établir un premier diagnostic. Celui-ci pourra recommander le passage d’une radiographie, d’un scanner ou même d’une IRM.

Ensuite, le médecin peut orienter le patient vers un spécialiste. Quel est le meilleur spécialiste du dos ? En réalité, différents praticiens peuvent intervenir en cas de mal de dos et aider à soulager les douleurs ; mais leurs techniques et leurs manipulations sont différentes.

  • Le masseur-kinésithérapeute : ce praticien du paramédical utilise la thérapie manuelle, consistant à masser les muscles, la peau et à faire exécuter des mouvements bien spécifiques. L’objectif ? Rendre au patient toutes ses capacités fonctionnelles et effacer les douleurs ressenties.
  • L’ostéopathe : grâce à des manipulations osseuses et musculaires, l’ostéopathe redonne de la mobilité au corps et aide à supprimer les blocages éventuels. Il utilise des techniques bien spécifiques de pression, d’élongation, de torsion.
  • Le chiropracteur : spécialiste de la colonne vertébrale, le chiropracteur aide à soulager les douleurs lombaires, les raideurs ou contractures musculaires à l’aide de pressions et d’ajustements des postures. Avec une approche différente de l’ostéopathe, le chiropracteur se concentre sur le lien entre le système nerveux et la colonne vertébrale.
  • Le rhumatologue : médecin spécialiste de rhumatologie, ce praticien dispose d’une connaissance poussée des affections osseuses, musculaires ou articulaires, impactant le fonctionnement du squelette. Il mène des examens poussés, mettant en perspective la douleur, les antécédents médicaux et le risque d’éventuelles pathologies.
  • L’acupuncteur : praticien de médecine chinoise, l’acupuncteur vise par son action à faire circuler et équilibrer l’énergie vitale au sein de l’organisme, ce qui peut aider à apaiser les douleurs dorsales. Pour ce faire, il se sert de fines aiguilles d’acupuncture qu’il place sur des points précis des méridiens.

Prévenir les maux de dos au quotidien

Pour limiter au maximum le risque de souffrir du dos, il est possible d’adopter de bonnes habitudes dans la vie de tous les jours.

Miser sur le mouvement et l’activité physique

Contrairement à certaines idées reçues, le repos total est néfaste en cas de douleurs dorsales. Le mouvement est bien souvent la clé d’un mieux-être. La pratique sportive doit bien sûr être adaptée à la condition physique du patient, au type de douleurs ressenties et à leur intensité. Le médecin spécialiste du dos guide le patient vers les exercices physiques et les étirements adaptés.

L’activité physique permet de renforcer les muscles du dos, de mobiliser les articulations et globalement de prévenir les douleurs dorsales, notamment celles causées par les lombalgies chroniques ou récidivantes.

Tapis champs de fleurs

Acupression : les endorphines pour apaiser les douleurs

L’acupression consiste à appliquer des points de pression pour stimuler des zones stratégiques du dos et du corps. Cette technique issue de la médecine traditionnelle chinoise aide à rééquilibrer l’énergie et contribue à soulager les douleurs éventuelles. Utiliser un tapis d’acupression comme le Champ de Fleurs permet de bénéficier des bienfaits de cette méthode… sans bouger de chez soi. Le contact avec les 221 stimulateurs qui le tapissent entraîne une puissante libération d’endorphines, un antalgique naturel. Grâce à son effet apaisant immédiat, l’utilisation d’un tapis d’acupression aide à soulager la hernie discale par exemple et participe à un mieux-être général.


Sources :

Mal de dos comment éviter les douleurs chroniques ? [Ameli.fr]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/lombalgie-aigue/lombalgie-subaigue-chronique

Mal de dos : le bon traitement, c’est le mouvement [Ameli.fr]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/lombalgie-aigue/traitement-prevention

Garantie 30 jours satisfait ou remboursé
Service client basé au Luxembourg
450 000 français utilisent nos solutions
Paiement sécurisé en 3 fois sans frais dès 79€ d'achats
Paiements Sécurisés Paiements 100% sécurisés SSL