Les vraies causes du mal de dos 

Le mal de dos est un immense problème de santé publique et également un immense business. 80% des français auront mal de dos au cours de leur vie et 50% des français déclarent avoir mal au dos en ce moment ! Au moins, ça vous réconforte déjà un peu, vous n’êtes pas seul(e) !

Le mal de dos, c’est aussi un formidable échec de la profession médicale qui a surtout réussi à décrire les problèmes avec des mots compliqués mais très peu à offrir aux gens des solutions simples et naturelles pour prendre soin de leur dos.

Néanmoins, si on sait que le mal de dos est la première cause des visites en centre anti-douleurs, une cause principale des visites chez le généraliste, une des principales cause de la prise d’anti-douleurs et anti-inflammatoires, des centaines de milliers d’opérations chaque année, des milliards d’euros de chiffre d’affaire, on se dit que cette situation n’est pas un échec pour tout le monde.

La réalité c’est qu’un très grand nombre de personnes vivent sur notre dos (c’est le cas de le dire) sans réellement parvenir à soulager la population de ce fléau. Soulager à court terme avec des anti-douleurs chimiques et des opérations, oui, car cela maintient le patient dans la même spirale et la même logique du dos en dégénérescence et donc en état de dépendance envers un système de soin inadapté.

Si on y regarde de plus près, le dos des français est-il vraiment dépendant du système de santé ou serait-ce plutôt l’inverse ?

Il est préférable pour notre système de santé d’entretenir le mythe de la régénération impossible pour excuser nos modes de soin archaïques, dangereux et souvent aggravants, mais surtout, pour excuser notre ignorance sur les vraies raisons du mal de dos.

On attribue les lombalgies discales ou articulaires et les hernies discales à des « mécanismes dégénératifs » ou à « l’usure précoce ». Et si vous posez la question de la cause de ce mécanisme dégénératif ou de cette usure précoce on vous posera la question de vos activités quotidiennes. Vous passez de longues heures assis au bureau ? La cause est un excès de sédentarisme. Vous faites du sport ? La cause est un « mécanisme traumatique » induit par votre pratique. Votre travail implique un travail physique ? La cause est dans le surménage du dos à votre travail.

Et voilà ! C’est très simple. C’est donc juste la fatalité de la vie que de souffrir du dos.

Mais si la cause était vraiment dans le sédentarisme, il faudra demander aux moines tibétains qui partent en retraite méditative pendant des jours, des semaines ou des mois entiers comment ils font pour supporter la douleur… ou de telles doses d’anti-inflammatoires.

Et si la cause est dans le surmenage dans les travaux physiques, il faudra comprendre pourquoi les maux de dos étaient moins répandus lorsque les travaux manuels étaient plus nombreux et plus ardus.

En réalité, mes recherches et mes observations m’ont montrées que les causes premières des maux de dos résident dans l’accumulation de tensions. Les tensions et les contractions que nous portons sont « stockées » dans les muscles, les articulations et les nerfs du dos. Nous ne les sentons pas, à moins de faire appel à un masseur, car elles se logent dans les zones les moins conscientes du corps. A moins d’être mises à jour et relâchées, ces tensions s’installent dans notre dos et, avec le temps, affectent la circulation sanguine et nerveuse dans la région tendue, apportent des modifications subtiles des mouvements, des postures et des équilibres de la colonne, des articulations et du corps et ralentissent voire arrêtent les processus d’échange capillaire entre les disques vertébraux et le sang. En conséquence, les disques vertébraux et les vertèbres sont de moins en moins bien alimentés en nutriments et en oxygène et les influx nerveux dans le dos sont ralentis ou bloqués.

La fameuse dégénérescence s’installe.

Lorsque la dégénérescence est installée, tout est bon pour déclencher une inflammation et pour qu’elle se répète ou s’installe durablement : trop d’activité, telle ou telle activité, pas assez d’activité, le mauvais matelas, tel ou tel « accident », etc…

Certains chercheurs ont identifié le stress en tant que raison majeure des maux de dos (voir note 1)et je pense que les chercheurs s’approchent enfin de la véritable raison. Néanmoins on ne peut pas établir une relation directe de cause à effet stress = maux de dos. La vraie relation est que le stress et les maux de dos ont la même racine : les tensions qui s’accumulent dans le dos. Cependant, il faut distinguer le stress ponctuel qui est un afflux d’énergie pour faire face à une situation et qui est tout à fait sain, et le stress chronique qui est l’installation d’un état de tension nerveux, musculaire et psychologique chronique et qui est un drain sur nos ressources d’énergie. C’est bien sûr ce dernier qui partage les mêmes racines que la mal de dos. Chez une personne les tensions qui s’accumulent se manifesteront sous la forme de stress, chez une autre sous forme de problèmes de dos et chez une autre sous la forme des deux.

Mettre en lumière les racines du stress chronique revient donc, selon moi, à mettre en lumière les racines du mal de dos c’est à dire les tensions qui ont commencé à s’installer dans la région du dos depuis l’enfance et se sont accumulées depuis. Ces tensions sont inconscientes. C’est cela qu’elles produisent : une zone inconsciente, lourde et insensible dans le corps. Seule la douleur ramène des sensations dans une zone tendue du dos car elle est habituellement sans sensations.

Chaque jour, ou matin et soir, nous lavons notre corps des impuretés et des cellules mortes qui s’accumulent à la surface de notre peau. Pourtant, la majorité de la population ne porte aucune attention aux impuretés qui s’accumulent dans nos muscles, nerfs et articulations : les tensions. Ces tensions apparaissent pendant la journée en réaction à certains évènements ou situations, c’est notre lot quotidien. Nous trouvons cependant normal d’aller nous coucher sans avoir lavé notre organisme de ces tensions accumulées. Notre hygiène est trop superficielle et l’épidémie de maux de dos en est selon moi la preuve.

Il n’y a pas de moyen sain et à long terme qui vous permettra d’échapper aux douleurs de dos tout en gardant ces tensions précieusement cachées dans votre dos. Tout au plus, une opération corrigera certains dégâts que ces tensions ont créées dans le passé, mais pas celles que vos tensions créeront dans le futur. Alors, comment détendre ces fameuses tensions ?

  • Le massage : il est connu pour son effet détente, néanmoins cet effet est superficiel et à très court-terme. Il ne détend que les tensions les plus superficielles et les plus récentes pour quelques heures ou quelques jours et n’aide pas la personne à éviter que de nouvelles tensions ne réapparaissent.
  • L’acupressure est généralement plus efficace que le massage et va un peu plus en profondeur en possédant un effet un peu plus long que celui du massage. L’acupresseur exerce une pression soutenue sur certains points précis du corps qui sont reliés à certains nerfs ou certains organes. Cette pression décongestione l’influx nerveux.
  • Le yoga : L’efficacité du yoga dépend du sérieux et de la régularité de la pratique. Le yoga nécessite une pratique qualifiée, sérieuse et quotidienne pour détendre d’avantage que les tensions récentes et superficielles. L’avantage du yoga est qu’il augmente la conscience du corps et donc du dos et diminue la tendance à l’accumulation de tensions dans le corps. Néanmoins, si vous faites vos postures de yoga en pensant à votre travail ou vos enfants plutôt que de porter une attention de plus en plus profonde aux tensions dans votre corps, les effets resteront superficiels.
  • La méditation : Les techniques de méditation qui placent l’attention dans le corps sont efficaces quand elles sont pratiquées correctement et régulièrement car elles augmentent la capacité de l’attention à voir les tensions et donc à les relâcher.
  • Le champ de fleurs : Cette méthode est très efficace pour détendre les tensions récentes mais également les tensions profondes. Elle empêche l’installation de nouvelles tensions dans le dos en stimulant l’influx nerveux d’une manière homogène dans tout le dos.

Qu’en est-il de la chriopratique, de l’osthéopathie et de la kinésithérapie ? Ces pratiques sont une manière saine et naturelle de corriger certains problèmes que les tensions dans le dos ont générées avec le temps mais pas à mettre en lumière et relâcher ces tensions. Elles vous aident à vivre avec vos tensions sans empirer votre santé avec des anti-douleurs chimiques ou des opérations dangereuses. Leur effet peut permettre le relâchement de certaines tensions de compensation qui sont mises en place par le corps pour compenser des problèmes et déséquilibres articulaires. Néanmoins les tensions à l’origine des problèmes ne sont habituellement pas adressées.

Sources :
Liens vers les études en question : 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7604349
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1565308
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12812821
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15939223
Garantie 30 jours
satisfait ou remboursé
Service client
basé en france
400 000 français
utilisent nos solutions
Paiement sécurisé en 3 fois
sans frais dès 79€ d'achats