Soin de l'Arthrose

L’arthrose du dos

Qu’est-ce que l’arthrose du dos?

24 L'arthrose du dosL’arthrose du dos est une forme plutôt rare d’arthrose qui affecte le segment dorsal de la colonne vertébrale. En général, l’arthrose de la colonne vertébrale est très fréquente, particulièrement chez les personnes âgées. Toutefois, les vertèbres situées dans le milieu du dos sont généralement épargnées par l’arthrose plus longtemps que les vertèbres cervicales ou lombaires. En effet, elles sont moins mobiles que les vertèbres cervicales et portent moins de poids que les vertèbres lombaires, retardant ainsi l’apparition de l’arthrose dans ces articulations. Ainsi, l’arthrose du dos apparaît souvent après 60 ans alors que l’arthrose lombaire ou cervicale se manifeste dès 40 ans.

La colonne en général est particulièrement susceptible à une atteinte par l’arthrose puisque les vertèbres sont constamment soumises à une forte pression. Cette pression est d’autant plus accentuée chez les personnes obèses, les camionneurs, les sportifs et tous ceux exerçant régulièrement des activités qui sollicitent particulièrement la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale est composé de 33 vertèbres au total, dont 24 sont mobiles. Les neuf dernières sont soudées chez la plupart des gens. Chaque vertèbre mobile est séparée par un petit disque fibreux contenant un noyau gélatineux. Le rôle des disques intervertébraux est de protéger les vertèbres contre les chocs et l’usure. Avec l’âge, à la suite d’un traumatisme ou après avoir effectué un mouvement répétitif sur une longue période, les disques intervertébraux s’usent et s’amincissent. La dégénération de ces derniers entraîne le frottement des vertèbres les unes contre les autres; il s’agit d’arthrose de la colonne.

Les disques intervertébraux usés n’arrivent plus à accomplir leur fonction de coussinets contre les chocs. L’espace intervertébral est déformé par l’amincissement des disques. Les vertèbres ont donc tendance à glisser et à se compacter, causant une modification de la courbure de la colonne. La friction entre les différentes vertèbres cause également la formation de petites excroissances osseuses (ostéophytes, ou becs de perroquet).

Les symptômes de l’arthrose du dos

Comme l’arthrose est une maladie dégénérative, elle peut être asymptomatique pendant plusieurs années. L’amincissement des disques s’effectue progressivement, la colonne se déforme et le corps s’adapte. Toutefois, il survient généralement une période où le frottement des vertèbres entraîne de la douleur ou même la compression des racines nerveuses.

La douleur reliée à l’arthrose du dos peut ainsi être mécanique, inflammatoire ou névralgique. Une douleur mécanique survient suite à des périodes d’immobilisation (par exemple, au lever) et se manifeste après l’utilisation de l’articulation. Une personne souffrant d’arthrose du dos pourrait ainsi éprouver des douleurs entre les omoplates ou au milieu du dos. Cette douleur apparaît le matin au lever et dure environ 30 minutes, puis réapparaît après être resté assis pendant plusieurs heures ou lors de mouvements impliquant la colonne. Elle est souvent accompagnée d’une raideur et de craquements au niveau des vertèbres dorsales.

La douleur inflammatoire est relativement rare en cas d’arthrose vertébrale. Lorsque le liquide contenu dans l’articulation ou encore une membrane synoviale s’enflamme, il est possible de ressentir une douleur aiguë de type inflammatoire. Cette douleur demeure localisée et n’est pas soulagée par le repos ou l’exercice léger. Toutefois, la douleur la plus fréquemment associée à l’arthrose dorsale est en fait une douleur névralgique. En glissant ou en se déformant, les vertèbres coincent les racines nerveuses, occasionnant des douleurs pouvant irradier dans différentes parties du corps.

La douleur névralgique causée par un pincement vertébral au niveau de l’une des 12 vertèbres dorsales peut occasionner des symptômes rappelant la douleur rétro-sternale. Elle peut aussi se manifester sous forme de douleur entre les côtes, aux poumons ou au-dessus des reins. Ceci est dû au fait que la colonne relie tous les nerfs du corps à la moelle épinière. La compression de la racine d’un nerf entraîne de la douleur irradiant le long de celui-ci ainsi que dans ses ramifications.

Diagnostic et traitement

Les dommages causés par l’arthrose sont impossibles à renverser. Le diagnostic d’arthrose est établi à l’aide de radiographies ou d’un IRM. Le but du traitement est de soulager la douleur et d’empêcher la maladie de progresser. Des médicaments peuvent contribuer à rendre la douleur supportable en réduisant l’inflammation et en bloquant les signaux de douleur. Des manipulations chiropratiques ou une visite chez l’ostéopathe peuvent également soulager la douleur en rétablissant temporairement l’espace vertébral ou en soulageant la pression sur les racines nerveuses. L’éducation du patient vise à prévenir la dégénération additionnelle des disques en enseignant des techniques de posture, des exercices afin de renforcer la colonne et des moyens de protéger le dos contre l’arthrose.

En dernier recours, la chirurgie peut être envisagée afin de décoincer les racines nerveuses ou de remplacer un disque. Toutefois, cette approche comporte des risques importants et n’est utilisée qu’en cas d’échec du traitement classique.

 

fc
gc

Comments Off on L’arthrose du dos

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés