Soin de l'Arthrose

L’arthrose de l’épaule

Qu’est-ce que l’arthrose?

15 L'arthrose de l'épauleL’arthrose est une forme d’arthrite très répandue, affectant au moins 1 personne sur 10. L’arthrose peut être décrite comme étant une maladie dégénérative des articulations. En temps normal, les articulations sont recouvertes d’un tissu lisse et résistant, le cartilage, qui permet le mouvement fluide de celles-ci. Lorsque le cartilage devient usé ou endommagé, les extrémités osseuses des articulations frottent contre d’autres structures et entraînent de l’inflammation. Les formes d’arthroses les plus courantes touchent les genoux, les mains, les pieds, les hanches et la colonne vertébrale.

L’arthrose peut survenir à tout âge, mais elle est beaucoup plus fréquente après 45 ans. À partir de 70 ans, la plupart des gens souffrent d’au moins une forme d’arthrose.

L’arthrose de l’épaule

L’arthrose de l’épaule est une forme d’arthrose plus rare que celle qui affecte les genoux ou les hanches. De plus, elle peut passer longtemps inaperçue puisqu’elle n’implique pas l’une des articulations qui supportent le poids du corps. En général, l’arthrose de l’épaule se manifeste par des douleurs qui peuvent apparaître soudainement, mais qui surviennent le plus souvent de façon progressive. Une perte de mobilité causée par la raideur de l’articulation ainsi que des craquements lors de la mobilisation peuvent également indiquer une arthrose de l’épaule.

L’arthrose de l’épaule peut être primaire ou secondaire, c’est-à-dire qu’elle peut avoir une cause évidente ou, au contraire, être d’origine inconnue. L’arthrose primaire est le résultat de la dégénérescence du cartilage qui protège les structures de l’articulation, mais aucune cause n’est identifiable. Il s’agit généralement d’un résultat du vieillissement, causé par des microtraumatismes indétectables au cours des années précédentes. L’arthrose secondaire apparaît à la suite d’un ou plusieurs traumatismes, d’une maladie des articulations comme la goutte ou encore d’une anomalie dans la structure de l’articulation. De multiples luxations ou une inflammation chronique de la capsule et du liquide synovial (le liquide qui lubrifie l’articulation) peuvent également entraîner l’arthrose en abîmant le cartilage.

Contrairement à la croyance populaire, l’arthrose n’est pas une conséquence normale du vieillissement. Elle est plutôt le résultat d’une surstimulation de certaines cellules pro-inflammatoires. À la suite d’un traumatisme, d’un mouvement répétitif ou de la sollicitation intense d’une articulation, des débris de cartilage enflamment les chondrocytes (cellules spécialisées du cartilage). Ces débris proviennent de minuscules lésions ou encore d’un traumatisme plus important comme une chute, qui érodent le cartilage et entraînent l’accumulation de débris dans l’articulation. Une fois la réaction inflammatoire déclenchée, elle est très difficile à freiner. Les chondrocytes produisent des molécules d’inflammation (cytokines) qui se propagent à travers l’articulation; les cellules réagissent à l’inflammation en produisant davantage de cytokines, qui à leur tour stimulent les chondrocytes. Le cartilage est donc détruit plus rapidement qu’il ne peut se régénérer. Ce cercle vicieux entraîne une inflammation chronique et douloureuse.

Les symptômes de l’arthrose de l’épaule

Le symptôme le plus fréquent est la douleur causée par l’inflammation du cartilage et des structures environnantes. Cette douleur est souvent accompagnée d’autres symptômes comme la raideur matinale, la perte de mobilité et de flexibilité de l’articulation, l’inconfort causé par des changements de température et des craquements. Avec le temps, de petites excroissances osseuses peuvent apparaître au site de l’inflammation. Plus rarement, on peut observer des signes d’inflammation comme une rougeur ou un gonflement de l’articulation.

L’arthrose de l’épaule est souvent causée par une luxation ou encore par un mouvement répétitif comme jouer au tennis. Le travail à l’ordinateur entraîne également des risques de développer de l’arthrose à l’épaule du bras qui manie la souris.

Le traitement et la prévention

La pratique d’une activité physique régulière permet d’oxygéner les muscles et les tissus, ce qui améliore la régénération de ceux-ci. L’exercice permet également de renforcer ces structures, diminuant ainsi les risques de blessures et de traumatismes. Un fauteuil ergonomique et des pauses fréquentes pour ceux qui travaillent à l’ordinateur peuvent contribuer à la prévention de l’arthrose.

Les anti-inflammatoires naturels comme le gingembre et le curcuma ainsi qu’une alimentation saine et équilibrée peuvent aider à contrôler l’inflammation. Réduire l’intensité des mouvements et éviter de trop solliciter l’articulation de l’épaule.

Il n’existe aucune façon de récupérer le cartilage détruit par l’inflammation. La physiothérapie et les analgésiques légers comme l’acétaminophène, ou encore les anti-inflammatoires comme l’ibuprofène sont les traitements de choix contre l’arthrose. L’injection de puissants anti-inflammatoires directement dans l’articulation peut aider à soulager la douleur pendant quelques semaines. Si aucune option de parvient à soulager la douleur, une chirurgie permettant de retirer des débris de cartilage ou même le remplacement de l’articulation peuvent s’avérer nécessaires.

fc
gc

Comments Off on L’arthrose de l’épaule

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés