Soin de l'Arthrose

L’arthrose cervicale

Qu’est-ce que l’arthrose?

19 L'arthrose-cervicaleL’arthrose est une forme d’arthrite très répandue. On estime qu’environ une personne sur dix en souffre actuellement. Plus fréquente après 45 ans, on la retrouve chez presque toutes les personnes âgées de 70 ans ou plus. Bien que l’arthrose puisse toucher n’importe quelle articulation, elle affecte principalement la colonne vertébrale, les mains, les genoux et les hanches.

L’arthrose survient lorsque le tissu cartilagineux qui tapisse les articulations devient usé ou endommagé. Le rôle de ce tissu est de protéger les différentes structures contre la friction et les chocs. Lorsque le cartilage s’use, les extrémités des os frottent les unes contre les autres, provoquant inflammation et douleur. Souvent, la friction entraîne également la prolifération de petites excroissances ou « kystes » osseux, qui peuvent à leur tour frotter contre les tendons et les os.

L’arthrose cervicale

L’arthrose cervicale, aussi connue sous le nom de cervicarthrose, réfère à la dégradation du cartilage entre les vertèbres cervicales. Il s’agit de l’une des formes les plus fréquentes d’arthrose de la colonne vertébrale. La colonne vertébrale est composée de 33 vertèbres, dont 24 mobiles. Entre chaque vertèbre mobile, un petit disque fibreux composé de cartilage permet de protéger les vertèbres contre la friction et ainsi permettre le mouvement fluide de la colonne vertébrale. Avec l’âge, ces petits disques protecteurs ont tendance à s’user, causant de la friction et des déformations de la colonne. L’arthrose cervicale touche les vertèbres dites « cervicales », numérotées de C4 à C7. Ces vertèbres, situées à la base du cou, permettent la mobilité de la tête et du cou.

Malgré le fait que l’âge soit un facteur important dans l’apparition de l’arthrose, il ne s’agit pas d’une conséquence normale du vieillissement. L’arthrose est plutôt le résultat d’un surmenage des articulations touchées, de mouvements répétitifs ou encore d’une mauvaise posture adoptée pendant de longues périodes. Ainsi, les personnes travaillant à l’ordinateur, les camionneurs, les opérateurs de marteau-piqueur et les personnes qui sont souvent penchées (par exemple, ceux qui effectuent de la microsoudure) sont particulièrement à risque de développer de l’arthrose cervicale. Un surplus de poids augmente la pression sur les articulations, accroissant ainsi le risque de souffrir d’une ou plusieurs formes d’arthrose.

Les symptômes de l’arthrose cervicale

Le principal symptôme relié à toute forme d’arthrose est la douleur. Celle-ci apparaît de façon insidieuse et s’accompagne généralement d’autres symptômes. Une arthrose débutante est souvent asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne cause ni douleur ni raideur. Toutefois, à mesure que le cartilage s’use davantage, la colonne se déforme, des petites excroissances osseuses (ostéophytes) apparaissent et les structures peuvent presser contre une racine nerveuse ou même la moelle épinière.

L’inflammation est généralement responsable de la douleur locale ressentie lorsque l’arthrose s’installe dans une articulation. Le frottement des structures les unes contre les autres cause cette inflammation; la douleur qui en résulte est généralement accompagnée de raideur et d’une limitation des mouvements. À mesure que la colonne vertébrale est déformée par l’arthrose, les ostéophytes prolifèrent et frottent contre les tendons, les rendant épais et rigides. Cette rigidification des tendons contribue à la raideur ressentie dans les stades plus avancés de l’arthrose. Éventuellement, la fusion des vertèbres peut survenir si l’arthrose progresse davantage.

Les douleurs d’arthrose sont directement liées à la mobilité, ou à l’inverse, à l’immobilité. Elles surviennent généralement le matin, accompagnées d’une raideur importante. À mesure que l’articulation se lubrifie et se réchauffe, la douleur tend à se calmer pour réapparaître en journée ou en soirée suite à un effort impliquant l’articulation touchée. Contrairement à l’arthrite, l’arthrose cause rarement des douleurs la nuit. Les changements de pression barométrique ou encore une légère pression sur l’articulation peuvent déclencher la douleur.

Lorsque la subluxation (déplacement) des vertèbres comprime une racine nerveuse, il arrive souvent que la personne ressente des douleurs rappelant la sciatique du bras : douleur irradiant dans le bras du côté touché, fourmillements, engourdissements et autres symptômes impliquant les nerfs. Certaines personnes souffrent de maux de têtes et de vertiges reliés à leur arthrose cervicale.

Le traitement et la prévention

L’arthrose cervicale réduit la capacité d’extension du cou vers l’arrière. La personne n’arrive donc plus à bouger la tête de façon à regarder le plafond sans pencher le corps au complet vers l’arrière. Rétablir cette capacité d’extension du cou est primordiale si l’on vise à réduire la douleur reliée à l’arthrose cervicale. Il est donc important d’effectuer régulièrement des exercices permettant de maintenir l’amplitude de mouvement du cou. L’exercice physique en général procure de nombreux bienfaits dans la prévention de l’arthrose ainsi que dans le soulagement de la douleur reliée à celle-ci. L’exercice améliore le flux sanguin dans les muscles et renforce ceux-ci, permettant d’améliorer le soutien des structures environnantes comme les vertèbres, les tendons et les articulations.

Lorsque l’on occupe un emploi à risque, il est important de prendre des mesures visant à protéger la région cervicale contre l’arthrose. Prendre des pauses fréquentes, effectuer des exercices conçus spécifiquement pour le cou et adopter une posture adéquate sont les meilleurs moyens de prévenir l’arthrose. La perte de poids et l’ajout de quelques séances d’exercice physique chaque semaine ont également des bénéfices non négligeables. Une fois installée, cette maladie dégénérative ne peut être renversée.

À ce moment, le traitement consiste principalement à soulager la douleur et empêcher l’arthrose de progresser davantage. Des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou des antidouleurs légers tels que l’acétaminophène peuvent soulager la douleur dans les premiers stades d’apparition de l’arthrose. Dans certains cas, la maladie progresse et cause des douleurs invalidantes. Des injections locales de puissants anti-inflammatoires peuvent alors permettre le soulagement de poussées d’arthrose douloureuses pendant quelques semaines.

fc
gc

Comments Off on L’arthrose cervicale

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés