Soin de l'Arthrose

La discarthrose

22 La discarthroseLa discarthrose est une forme de maladie dégénérative des disques intervertébraux. Elle peut atteindre les vertèbres cervicales, lombaires, ou même de multiples vertèbres à la fois. On parle alors de discarthrose cervicale, lombaire ou étagée.

La discarthrose est extrêmement fréquente à partir de la trentaine ou la quarantaine. Environ 60 % des gens en souffre dès la mi-quarantaine alors que plus de 85 % des personnes de 80 ans présentent des lésions dues à la discarthrose.

Qu’est-ce que la discarthrose?

Afin de bien comprendre la discarthrose, un petit rappel anatomique s’impose. La colonne vertébrale, aussi connue sous le nom de rachis, est composée de 33 vertèbres au total, dont 24 mobiles. Les neuf dernières sont soudées chez la plupart des gens. Entre chaque vertèbre mobile, un petit disque composé d’un anneau fibreux et d’un noyau gélatineux emplit l’espace intervertébral. Le rôle de ce petit disque est d’amortir les chocs et d’empêcher les vertèbres de frotter les unes contre les autres. Lorsque les disques intervertébraux sont intacts, la colonne est parfaitement mobile et flexible.

Toutefois, l’âge et le surmenage des articulations vertébrales ont souvent comme effet d’endommager les disques intervertébraux. Ceux-ci s’usent, se rigidifient et s’amincissent, limitant ainsi leur utilité comme amortisseurs de chocs. Les disques peuvent aussi être endommagés par un traumatisme ou des chocs à répétition. Ce sont en fait les causes les plus fréquentes de discarthrose chez les jeunes de 20 à 40 ans.

La dégénération des disques porte le nom de discopathie. Il s’agit donc de l’usure du cartilage intervertébral. Le terme discarthrose réfère à la discopathie ainsi qu’à la déformation subséquente des vertèbres et la formation d’excroissances osseuses (ostéophytes, ou « becs de perroquet » dans le langage populaire) qui accompagnent la discopathie. Le stress imposé aux surfaces osseuses des vertèbres qui frottent librement les unes contre les autres cause la prolifération d’ostéophytes. Ces accumulations de tissu osseux sont facilement visibles lors d’une radiographie de la colonne.

Lorsque le cartilage du disque intervertébral est suffisamment usé, les vertèbres glissent, se déplacent et peuvent même se souder. La courbure anormale du dos et du cou de certaines personnes âgées est généralement la conséquence d’une discarthrose étagée. L’espace intervertébral n’est plus maintenu par l’épaisseur du disque, qui est maintenant mince et usé. Le poids des structures comme la tête et les autres vertèbres modifient donc la forme de la colonne atteinte d’arthrose.

Les formes de discarthrose

verticalcdfbanner

La discarthrose peut toucher n’importe laquelle des vertèbres mobiles. Toutefois, les vertèbres cervicales et lombaires sont généralement les plus susceptibles à l’arthrose. En cas d’atteinte aux vertèbres lombaires, on parle de discarthrose lombaire, ou lombo-discarthrose. La région lombaire supporte le poids du haut du corps; ainsi, la pression imposée aux vertèbres lombaires est d’autant plus significative lorsque l’on porte un excès de poids. La région lombaire est particulièrement susceptible à la discarthrose étagée, terme qui réfère à la dégénération de plusieurs disques intervertébraux. Toutefois, la discarthrose étagée peut survenir dans n’importe quel segment de la colonne.

Les symptômes de la discarthrose

arthro
La discarthrose n’entraîne pas toujours des douleurs, particulièrement dans les stades précoces. En effet, la dégénération des disques commence dans la vingtaine et s’amplifie avec l’âge. La douleur liée à l’arthrose apparaît de façon lente et insidieuse. Toutefois, des douleurs vives et soudaines en présence d’arthrose peuvent indiquer une complication au niveau d’un nerf.
Lorsque la discarthrose atteint la région cervicale, elle cause des douleurs et des raideurs à la nuque. Parfois, un pincement des nerfs rachidiens causés par le déplacement d’une vertèbre ou l’apparition d’ostéophytes peut causer une douleur aiguë ou chronique irradiant dans les bras, le dos et les épaules.

Si la discarthrose atteint la région lombaire, elle touche le plus souvent la 4e et la 5e vertèbre lombaire ainsi que la 1re vertèbre sacrée. L’arthrose lombaire est l’une des principales causes de douleur chronique dans le bas du dos. Il arrive que les vertèbres atteintes par l’arthrose se déplacent de façon à pincer l’une des racines du nerf sciatique. La douleur est alors intense et irradie dans la fesse, la cuisse, le mollet et le pied.

Les disques touchés par l’arthrose ont également une tendance accrue aux hernies. Les hernies sont simplement le résultat de disques intervertébraux fissurés desquels s’écoule le noyau gélatineux. Lorsque les disques s’usent et s’amincissent, ils deviennent plus propices à la rupture. Si le contenu du noyau exerce une pression contre une racine nerveuse, une douleur sciatique ou cervico-brachiale peut alors devenir le symptôme principal de la discarthrose.

 

Prise en charge de la discarthrose

La discarthrose est irréversible. Le diagnostic est établi à l’aide d’une radiographie ou d’un IRM. Une fois la présence d’arthrose confirmée, le traitement vise à réduire la progression de la maladie tout en soulageant la douleur. Plusieurs options sont disponibles; la physiothérapie, la chiropratique et la kinésithérapie peuvent améliorer l’alignement de la colonne ou proposer des exercices visant à maintenir la mobilité de celle-ci. La médication peut contribuer à soulager la douleur. Dans certains cas, la douleur n’est pas soulagée par l’approche physique et médicamenteuse. Utilisée en dernier recours, la chirurgie peut alors permettre de remplacer un disque très abîmé ou de décoincer un nerf pincé par une vertèbre ayant glissé.

horizcdfbanner
fc
gc

Comments Off on La discarthrose

Les Maux de Dos .com est une enseigne de Bioloka SARL © Tous droits réservés